Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Quelles sont les meilleures pratiques en termes de paiement mobile qu'on peut observer dans le monde ? 2/4

Quelles sont les meilleures pratiques en termes de paiement mobile qu'on peut observer dans le monde ? 2/4
2010-09-282013-02-11machine to machinefr
Nous poursuivons notre exploration de l'univers du m-paiement avec Denis Vacher qui nous parle des bonnes pratiques en la matière. <a...
Publié le 28 Septembre 2010 par Blogger Anonymous dans machine to machine

Nous poursuivons notre exploration de l'univers du m-paiement avec Denis Vacher qui nous parle des bonnes pratiques en la matière.

Si on reprend les typologies expliquées dans le sujet précédent : 

  • Catégorie 2 (SMS) : le grand succès en Afrique sur l'envoi d'argent c'est M-PESA au Kenya qui a surperformé et qui permet d'adresser la population locale par SMS ou pas USSD (une autre technologie mobile qui s'apparente au SMS) qui permet d'envoyer de l'argent à un proche qui peut le récupérer dans n'importe quel point de vente qui peut être un point de vente où d'habitude on achète des minutes de communication.
    Orange a bien-sûr son propre produit qui se nomme Orange Money qui performe très bien mais à l'origine c'est M-PESA qui a lancé le concept.

  • Catégorie 3 : on est obligé de citer Paypal même si au départ c'était plutôt Amazon payments qui drivait cela, mais Paypal a lancé Paypal X en 2010 qui est en fait une API très simple, mise à disposition des développeurs qui peuvent intégrer très facilement une brique de paiement dans leurs applications (shopping/jeu ou autres) ; dans tout type d'application et particulièrement les applications mobiles il y a des briques de paiement fournies par Paypal, Amazon payment ou Google Shakeout.
    Il n'y a plus de barrière, pour un développeur, c'est l'intégration d'une brique de paiement à une application qui sera mise ensuite sur un « application shop » de telle ou telle marque de Smartphone.
    - Exemple :
    on développe un jeu ; pour faire payer les gens quand ils changent de niveau de jeu, plus besoin d'aller voir Apple et de plaider sa cause, c'est beaucoup plus simple, il suffit de prendre le SDK (Software Development Kit ou kit de développement logiciel, une boîte à outil dédiée au développement sur la plateforme concernée) de Paypal X par exemple et on met ça sur l'application shop en question.  Ceci simplifie beaucoup l'usage du paiement sur smartphone 
     
  • Toujours dans la catégorie 3, il faut citer la remise de chèque sur iPhone :
    c'est vraiment quelque chose d'étonnant, lancé à l'origine par une banque américaine qui est la banque des Gis qui a développé pour les soldats en opération un moyen d'encaisser de l'argent par chèque : 
    - le GI prend une photo de son chèque avec son iPhone recto/verso, l'envoie à sa banque et on est payé.
    C'est assez magique, la banque arrive à gérer la fraude, l'ensemble du dispositif et c'est en voie de popularisation sur l'ensemble des banques US.
    On peut pense qu'un jour ou l'autre la France emboitera le pas puisque la France est le plus grand pays utilisateur d'iPhone et aussi un grand pays de chèques.

  • Comment prévenir la fraude sur ce genre de systèmes ?
    Pour les chèques sans provision on ne peut rien, mais pour les faux chèques, c'est là que joue le pragmatisme américain.
    Notre approche de la gestion de la fraude se fait par les moyens techniques alors que les américains vont trouver plus naturel que des règles cachées existent comme par exemple que tous les utilisateurs ne puissent pas par défaut utiliser ce système de remise de chèque par iPhone, c'est seulement les bons clients avec des limites de plafond.
    Plus le client utilise la fonctionnalité sans problème et plus il a des droits et plus il peut utiliser le système. Ils ont également des assurances et des législations différentes des nôtres sur les chèques dans ces pays.

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage