Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Les tendances pour le M2M et comment en tirer le maximum

Les tendances pour le M2M et comment en tirer le maximum
2013-09-162013-09-19machine to machinefr
A l’occasion de la conférence « M2M & connected devices » qui aura lieu le 18 septembre à Bruxelles, j’ai eu l’occasion d’interviewer Emmanuel Routier, notre VP Global M2M, et j’en ai profité pour lui poser des questions sur l’état du marché, son avenir, ses leviers, etc.
Publié le 16 Septembre 2013 par Rémi Kerhoas dans machine to machine
Orange Business Services VP Global M2M: Emmanuel Routier

La MediaTIC News est une newsletter bimensuelle composée des meilleurs articles des blogs Orange Business Services : si vous souhaitez recevoir par email, le meilleur de nos articles, infographies etc.. Abonnez-vous à la newsletter ici, c’est gratuit !

A l’occasion de la conférence « M2M & connected devices » qui aura lieu le 18 septembre à Bruxelles (plus d’infos ici), j’ai eu l’occasion d’interviewer Emmanuel Routier, notre VP Global M2M, et j’en ai profité pour lui poser des questions sur l’état du marché, son avenir, ses leviers, etc.

Sans plus attendre, voici… Emmanuel ! :-)


Si vous ne visualisez pas la vidéo, cliquez ici pour la regarder directement sur Dailymotion.

l’état de santé de l’industrie du M2M : radieux

Nous avons tous entendu parler du chiffres de 50 milliards de machines connectées d’ici 2020. Mais on peut déjà dire que le Machine to Machine est une réalité : début 2013, nous avons déjà dépassé le chiffres de 40 millions de machines connectées par des cartes SIM en Europe. Nous avons également vu des acteurs importants qui ont embrassé le M2M (Nespresso, SITA, Veolia Water, etc.) afin d’améliorer leur expérience utilisateur, leurs opérations mais aussi pour ajouter des services à leur portfolio.

Ceci dit, l’industrie est loin d’avoir atteint son potentiel : encore peu d’acteurs utilisent le Machine to Machine dans leurs propres solutions ou pour leurs propres services. Ce potentiel est donc une perspective sereine pour l’industrie du M2M qui s’est posée pour objectif, à horizon 2016 et en Europe, 100 millions de cartes SIM en exploitation.

les grosses industries portent l’adoption du M2M

Ce chiffre (200 millions de cartes SIM)ne sera pas seulement alimenté pas les usages « traditionnels » mais aussi par de nouveaux usages, notamment lié au consommateur final.

Par exemple, dans le domaine de la santé où on verra de plus en plus d’équipements connectés qui traiteront des maladies chroniques (comme par exemple au mHealth Grand Tour et ses cyclistes diabétiques) qui permettront aux malades de moins ressentir leurs maladies et vivre mieux chaque jour.

Un deuxième domaine qui alimentera ces nouveaux usages sera celui de l’automobile avec un potentiel de 300 millions de voitures en Europe. A ce sujet, les acteurs de l’industrie du M2M anticipent déjà l’eCall, « un système paneuropéen d'appel d'urgence automatique basé sur un service public, permettant à une voiture accidentée d'appeler instantanément les services d'urgence tout en envoyant sa position précise, que ses occupants soient conscients ou non » . Ces nouveaux besoins, voire obligations légales parfois, influent donc d’ores et déjà sur l’industrie automobile en faveur du Machine to Machine. L’exemple le plus récent et le plus proche de nous est le R-Link de Renault qui offre aux clients de l’entreprise une solution embarquée proposant des services de connectivité.

Ces deux exemples montrent bien la tendance : l’ensemble des acteurs mettent dans leurs roadmaps des solutions allant bien au-delà de ce que l’on connaît actuellement.

l’écosystème du Machine to Machine : un maillon vital

Pour atteindre ces chiffres, il faudra néanmoins mettre en place un écosystème ouvert, fiable et complet :

  1. La première dimension de cet écosystème se trouve dans la chaîne de valeur : il est essentiel d’améliorer le « time to market » pour fournir de telles solutions de M2M et c’est un des rôles clés de cet écosystème que de s’entraider et de fournir les maillons manquants.
  2. La deuxième dimension de cet écosystème réside dans le réseau de télécommunications : impossible d’envisager couvrir le monde entier seul, il faudra que les opérateurs télécom s’unissent pour offrir une couverture et une efficacité allant au-delà de l’empreinte individuelle de chacun.
  3. Enfin, le M2M devra faire face à des sujets chauds comme la sécurité ou la flexibilité : selon les besoins clients, il sera nécessaire de passer de la simple connectivité à des solutions de bout en bout, changeant ainsi la donne complètement.

conclusion

L’industrie du M2M est promise à un bel avenir, que ce soit face aux chiffres annoncés pour 2016 ou 2020, et offrira de belles perspectives à un ensemble de domaines aussi divers que variés. Ceci dit, il sera indispensable pour cela de créer un écosystème complet pour porter la chose aussi loin que possible. 

Rémi

1 Commentaire

  • 16 Septembre 2013
    2013-09-16
    par
    Nzonza Hérault
    Que de belles opportunités pour le marketing mobile...

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage