Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Les enjeux des technologies Device to Device

Les enjeux des technologies Device to Device
2014-07-062014-07-31machine to machinefr
Le Device to Device, aussi appelé D2D, représente l’ensemble des technologies de communication qui permettent à deux équipements digitaux, situés à proximité l’un de l’autre, de communiquer directement entre eux, sans passer par le réseau cellulaire traditionnel.
Publié le 6 Juillet 2014 par Sylvain Gasc dans machine to machine
les enjeux des technologies Device to Device

Le Device to Device, aussi appelé D2D, représente l’ensemble des technologies de communication qui permettent à deux équipements digitaux, situés à proximité l’un de l’autre, de communiquer directement entre eux, sans passer par le réseau cellulaire traditionnel.  

quelles sont les technologies D2D ?

Il existe actuellement plusieurs technologies D2D, les plus connues et utilisées du grand public étant :

  • Le bluetooth et le bluetooth low energy qui permettent à deux équipements de se connecter entre eux sur une courte distance (≈ 10 mètres).
  • Le wifi direct qui relie deux équipements à un réseau wifi créé par l’un d’entre eux (≈ 50 mètres).

En 2017, une  nouvelle technologie D2D va faire son apparition commerciale, le LTE direct, qui permettra à deux équipements digitaux de se connecter entre eux, jusqu’à 500 mètres de distance. Une portée jusqu’alors jamais atteinte pour un réseau non cellulaire qui devrait permettre l’apparition de nombreux nouveaux usages.

quels usages devraient voir le jour grâce au LTE direct ?

  • Du partage de contenu avec les personnes autour de soi, lorsque le réseau traditionnel est indisponible dans le métro par exemple.
  • Des réseaux sociaux de proximité, pour simplifier la prise de contact et les échanges entre personnes géographiquement proches les unes des autres.
  • De la géolocalisation commerciale grâce à des systèmes comme l’iBeacon d’Apple. Une balise placée à l’intérieur d’un magasin se connecte aux smartphones des clients dans la zone grâce au bluetooth low energy pour leur envoyer des offres personnalisées. Al'inverse, un futur client peut aussi démarcher lui-même un service : réserver une table en passant à proximité d’un restaurant, récupérer des informations sur un logement en vente, consulter les stocks d’un magasin, etc.
  • Le développement des réseaux maillés (ou Mesh networking), qui devraient prendre de l’ampleur avec l’apparition du LTE direct. Chaque smartphone pourra alors à la fois capter des données et les relayer comme une borne aux autres téléphones qui l’entourent.  
  • L’amélioration des communications de certains services de sécurité publique, comme les pompiers ou la police, qui communiquent actuellement via un réseau TETRA déjà indépendant du réseau cellulaire, mais qui reste limité aux données vocales. Grâce au développement des technologies D2D, leurs communications pourront s’enrichir de nouveaux services comme la vidéo, la géolocalisation ou encore le transfert d’informations en temps réel. Les montres et les lunettes connectées devraient alors logiquement servir de supports à ces nouveaux services.  

des technologies qui ont leurs limites

Les technologies D2D sont, de par leur nature, très limitées en portée. Ainsi, même avec l’arrivée du LTE direct, le champ d’action du réseau ne dépassera pas les 500 mètres et ne pourra donc pas remplacer le réseau cellulaire.

Le développement de l’utilisation des technologies D2D risque aussi d’augmenter les consommations en énergie de nos smartphones, impactant de manière non négligeable leurs batteries déjà bien éprouvées par les nombreuses fonctions qu’ils offrent déjà.

Enfin, la législation stipule clairement que « tout opérateur de services de télécommunications est tenu de mettre en place les moyens nécessaires pour intercepter les communications échangées sur un réseau publique ». Les technologies D2D permettent pourtant aux utilisateurs d’échapper à tout contrôle lors de leurs échanges de données. D’autres types d'opérateurs non soumises à cette obligation pourront donc plus facilement s’insérer sur ce marché.

Je tiens à remercier Amandine Delval, assistante chef de produit connectivité sans fil, qui m'a permis de mieux comprendre les enjeux de ces technologies.

Sylvain

Crédit photo : © Mimi Potter - Fotolia.com

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage