Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

M2m : le Do It Yourself (DIY) peut-il être une opportunité pour les industriels ?

M2m : le Do It Yourself (DIY) peut-il être une opportunité pour les industriels ?
2010-01-272013-02-11machine to machinefrPublié le 27 Janvier 2010 par Charles Beuzit dans machine to machine

 

                                         Lors du 4ème petit déjeuner du web "Les objets parlent aux objets" Rafi Haladjian, créateur du Nabaztag nous présentait sa typologie des objets:

 

Mais qu'est ce donc au juste que cette nouvelle mode: le DIY?

Le DIY (prononcez Di-Aille-Waille ;-) se traduit simplement dans la langue de Molière par "Faites le vous-même".

Loin de tout process industriel et de démarche conceptuelle lourde, le DIY prend sa source dans le système D, le bricolage, le détournement d'usage, l'intuition créative bref le désir de passer tout de suite à l'action pour montrer quelque chose de concret, de manipulable et par la même se valoriser.

Voici quelques exemples de réalisations DIY:


Afin d'être plus concret nous vous présenterons ci après un des systèmes en vogue dans le DIY: la plateforme ARDUINO
 

ARDUINO est une plateforme de développement open source matérielle & logicielle. Elle permet de réaliser rapidement des objets interactifs autonomes.

En combinant un module ARDUINO avec des capteurs, des actionneurs et un comportement que vous lui aurez appris, vous pouvez rapidement réaliser un prototype fonctionnel d'à peu près n'importe quel objet "intelligent".

Volontairement, dans cet article je ne vous présenterai pas de photos d'ARDUINO car par expérience, 95% de la population réagit négativement à sa forme physique actuelle.

C'est là son seul défaut, un prototype ARDUINO est rarement sexy !

Il lui manque l'esthétique, le packaging, la réalisation d'un contenant pratique, agréable auquel les designers produits nous ont habitués.

En lieu et place d'une photo du produit, voici toutefois, une tentative de formulation de sa promesse :

Créer rapidement et à faible coûts des objets capables d'apprendre, de sentir, d'agir et de communiquer (notamment par GSM/GPRS

 

 Pour mettre en œuvre cette promesse rien de plus simple, il suffit de s'appuyer sur la communauté de passionnés qui réalisent des "exploits bricolistiques" et les affichent sur la toile avec moult détails.

Ce qui est intéressant dans le phénomène DIY c'est "l'impression" d'anarchie qu'il dégage.
Quelques individus s'investissent dans des projets parfois dérisoires, parfois fous, parfois utiles, souvent décalés: c'est un formidable creuset créatif !

Cette anarchie n'est qu'apparente car le DIY se structure rapidement blog, tweets, vidéos dédiées, mais également forums, wikis, projets collaboratifs, compétitions, communautés et autres "DoTanks" ;-)

Est-ce l'émergence d'un écosystème vertueux intégrant les germes de ce que sera demain l'Internet des Objets ?

A ce titre, les acteurs industriels, les opérateurs, marketeurs de tout horizon, peuvent s'intéresser à ce phénomène : voir le stimuler ...

 

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage