Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Infobésité et OpenData : révélateur d'un besoin humain ?

Infobésité et OpenData : révélateur d'un besoin humain ?
2011-12-122013-04-11entreprise 2.0fr
Je lisais récemment que Facebook a créé une nouvelle fonctionnalité où, en gros, toutes vos informations sont capturées et retransmises à vos « amis ». Par exemple, vous « aimez » le statut d'une connaissance, ça défile en haut à droite de l'écran de vos « amis ». Déjà qu'on...
Publié le 12 Décembre 2011 par Rémi Kerhoas dans entreprise 2.0

Je lisais récemment que Facebook a créé une nouvelle fonctionnalité où encore plus d'informations sont capturées et retransmises à vos « amis ». Par exemple, vous « aimez » le statut d’une connaissance, ça défile en haut à droite de l’écran de vos « amis ». Bonjour l'infobésité !

Quand je couple cette notion d'infobésité grandissante aux initiatives gouvernementales liées à l’Open Data, je me demande : comment va-t-on gérer toutes ces informations provenant de cette ouverture des données publiques ?

gérer l’information et sa valeur : un process mécanique ?

Au départ, on peut imaginer, comme Facebook, ne donner que les inputs entrés manuellement par l’utilisateur : je choisis d’uploader telle photo, c’est un choix direct de ma part de le partager avec mon entourage, c’est donc qualitatif. Ok.

Maintenant, si on passe à des informations plus poussées telles que celles liées à l’Open Data, qu’en est-il ? Le modèle de Facebook ne convient pas : on a besoin de pouvoir nuancer les informations plus en profondeur. Impossible de laisser la tâche à une machine tant la diversité des informations est immense. Comment retirer de la masse de données quelque chose de qualitatif et intéressant pour une situation X ?

retirer de la valeur de l’infobésité, un besoin d’humains ?

L’unicité des situations fait qu’il n’existe pas de méthode : les données utiles pourront provenir de tellement d’endroits différents que si une machine peut déceler certaines informations utiles, il lui sera impossible (au moins à l’heure actuelle) d’engrenger tout le contexte. Et sans ce contexte, comment penser à utiliser telle donnée plutôt qu’une autre ?

Alors, rien d’extraordinaire, les gens s’occupant de bases de données ne sont pas nés de la dernière pluie mais tout de même… Maintenant, les données iront bien plus loin que ce que l’on aura mis dedans soi-même. Il faudra faire preuve d’imagination pour penser à utiliser tel ou tel aspect d’une situation. Comme quoi, au moins pour aujourd’hui, une machine sans pilote risque fortement de ne pas faire un travail pertinent.

Rémi

2 Commentaires

  • 13 Décembre 2011
    2011-12-13
    par
    Remi
    Effectivement c'est assez choquant de savoir qu'on a pu faire une étude là-dessus ! Comme quoi il y a un véritable besoin de simplifier les informations...
  • 12 Décembre 2011
    2011-12-13
    par
    On est en plein dans "l'infobesité" avec Twitter et Google+ !

    L'information est en continue et cela engendre des maux auprès de certains utilisateurs, je ne me rappel plus le terme anglais mais une maladie existe lié au fait de vouloir être au courant tout de suite et tout le temps..

    Un article présente ce phénomène dans le dernier numéro du Magazine "ça m'intéresse" avec des chiffres alarmants comme par exemple le nombre de personne qui regarde leur smartphone après l'amour.. je ne me souviens plus du chiffre exacte mais c'est choquant :)

    Bonne soirée !
    Gael

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage