Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Localisation : surveiller, ce n'est pas soigner !

Localisation : surveiller, ce n'est pas soigner !
2013-07-082014-04-02hôpital numériquefr
Problèmes d’errance de patients désorientés, tentatives d’enlèvements de nourrissons, vols de matériels médicaux sont autant de réalités auxquelles on ne pense pas forcément quand on évoque un lieu de soins mais que les établissements de santé doivent appréhender.
Publié le 8 Juillet 2013 par Géraldine Gaillard dans hôpital numérique
localisation : surveiller, ce n'est pas soigner !

Problèmes d’errance de patients désorientés,  tentatives d’enlèvements de nourrissons, vols de matériels médicaux sont autant de réalités auxquelles on ne pense pas forcément quand on évoque un lieu de soins mais que les établissements de santé doivent appréhender. 

Or, dans un lieu par nature ouvert tel qu’un établissement de soins comment faire face à ce genre de situation ? Comment garantir la sécurité des personnes et la protection des biens de l’établissement tout en restant un lieu d’accueil et de passage ?

Alors que la question de la sécurité dans les établissements de santé ne cesse da faire la une de la rubrique « faits divers », faisons un point sur les solutions existantes pour limiter les risques.

en quoi consistent les dispositifs de localisation des biens et des personnes ?

Plusieurs technologies de localisation existent et, s’il ne fallait en citer qu’une que nous utilisons assez fréquemment, on pourrait parler du GPS…  Néanmoins, si cette technologie est généralisée en extérieur, nous ne parlerons pas de GPS à l’hôpital mais de technologies de localisation dites « indoor » qui permettent de suivre en temps réel les déplacements de biens ou de personnes dans un lieu clos.

Concrètement, pour localiser un équipement ou une personne au sein d’un bâtiment, quel qu’il soit, il faut positionner de façon fine des bornes radio ou wifi afin de créer un maillage. Ce maillage permettra de localiser en temps réel l’objet ou la personne par zone.

Pour des usages spécifiques dans la gestion des flux de passage, ce maillage peut être complété avec des détecteurs de passage. Grâce à eux, on pourra savoir instantanément quand un tag, un médaillon, un bracelet ou encore un puce entre ou sort d’un périmètre défini.

quels usages pour ces dispositifs ?

Les solutions de localisation indoor répondent à différentes problématiques au sein d’un établissement de soins :

La protection et la sécurité des patients :

Si elles n’ont pas vocation à supplanter la surveillance humaine, les solutions de localisation permettent néanmoins de sécuriser et rassurer patients et familles au sein de l’hôpital que ce soit au début de la vie, pour protéger les nouveau-nés des enlèvements, durant un séjour invalidant à l’hôpital ou pour sécuriser les patients désorientés.

Ainsi une cinquantaine de maternités en France ont déjà fait le choix, depuis 2007, d'équiper les nourrissons de bracelets électroniques, à l'instar de ceux utilisés pour les repris de justice.

D’autres établissements tels que le Centre Hospitalier de Tréguier mettent en place pour les personnes vulnérables en concertation avec la famille des médaillons sous forme de bracelets pour permettre à ces dernières de rester libre de leurs mouvements tout en alertant le personnel soignant si elles atteignent une zone non autorisée. Pour les patients atteints de la maladie d’Alzheimer, ce genre de dispositif peut être vital quand on connait les risques encourus : un patient Alzheimer désorienté qui « fugue » a 50% de risque de décès s’il n’est pas retrouvé dans les 12h suivant sa fuite (cf. France Alzheimer) !

Enfin, un patient peut également être équipé d’un médaillon ou bouton d’alerte qui lui permettra d’appeler au secours en cas de malaise ou de chute. L’appel sera transmis en même temps que sa localisation et ainsi la personne sera rapidement trouvée et secourue.

La protection du personnel soignant :

Un autre usage des solutions de localisation est celui de la protection du personnel soignant et du personnel isolé. En effet, dans certains services qui le nécessitent, les professionnels de santé peuvent être équipés de badges avec bouton d’appel. Ils sont ainsi localisés pendant leur temps de travail et peuvent alerter en cas d’agression ou de malaise.

L’optimisation et la protection des ressources matérielles :

15% du matériel médical disparait en moyenne chaque année dans un établissement de soins. Actes de malveillance ou non, les équiper de tags permet en temps réel de les localiser pour détecter toute tentative de vol. Le passage des tags près des détecteurs de passage à la sortie de l’établissement peut ainsi alerter le service de sécurité tout en déclenchant l’enregistrement si on le couple au système de surveillance.

Corolaire à cette sécurité, localiser ces matériels permet également :

  • d’optimiser les stocks puisque la localisation en temps réel permet d’avoir un inventaire à jour en permanence
  • d’optimiser l’utilisation des équipements en les trouvant plus rapidement en cas de besoin (ex : échographes mobiles)

La solution de localisation peut également remonter les statistiques d’usages ou de disponibilité du matériel et permet à l’établissement de mieux gérer ses achats.

dilemme : bénéfice / liberté

Les techniques de localisation engendrent leur lot de polémique et l’hôpital n’est pas un lieu d’exception à ce niveau-là.

Un vrai dilemme se pose, surtout au niveau de la localisation des personnes, entre le respect des libertés et le devoir d’assistance et de protection. Cela soulève effectivement des questions éthiques  surtout dans une société marquée par la célèbre phrase d’Orwell dans 1984 « Big brother is watching you ».

Néanmoins, les solutions de localisation présentent des avantages notables :

  • elles permettent de rassurer les patients et leurs familles
  • elles permettent également dans certains cas pour les patients désorienté de réduire l’utilisation de traitements médicamenteux qui rendrait le patient plus sédentaire
  • elles apportent plus de sérénité au personnel soignant qui, après tout n’a pas pour vocation première la surveillance, mais bien le soin
  • elles facilitent également le travail du personnel soignant en lui permettant de retrouver plus vite et facilement le matériel nécessaire au soin. Quand on sait qu’une infirmière marche de 2,5 à 18km par jour, on comprend vite l’avantage pour elle de consulter la localisation du matériel sur son ordinateur, son mobile ou sa tablette… plus d’efficacité, moins de fatigue, d’énervement…

Quoiqu’il en soit, le recours à la technologie n’a en aucun cas vocation à supplanter l’action humaine. La sécurité et la prévention des risques à l’hôpital est l’affaire de tous et doit être mise en avant dans une concertation et acceptation collective.

Géraldine

Crédit photo : © Logostylish

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage