Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Gestion des droits numériques, que nous réserve l'année 2009 ?

Gestion des droits numériques, que nous réserve l'année 2009 ?
2009-01-132013-02-11lois, réglementations, standards et certificationsfr
Progressivement abandonnés dès 2007, les DRM à base de chiffrement ont poursuivi leur déclin au cours de l'année écoulée. Tout du moins dans le monde de la musique numérique. En effet les quatre grandes maisons de disques (EMI, Universal, Sony BMG, Warner) ainsi que leurs...
Publié le 13 Janvier 2009 par Sylvie Guegan dans lois, réglementations, standards et certifications

Progressivement abandonnés dès 2007, les DRM à base de chiffrement ont poursuivi leur déclin au cours de l'année écoulée. Tout du moins dans le monde de la musique numérique. En effet les quatre grandes maisons de disques (EMI, Universal, Sony BMG, Warner) ainsi que leurs distributeurs (iTunes, Amazon, FnacMusic, VirginMedia, etc...) se sont enfin débarrassés des DRM, en profitant parfois de l'opération pour faire gonfler les prix.

En parallèle plusieurs organisations s'étaient engagés à expérimenter des solutions de filtrage (comme les FAI signataires de l'accord Olivennes: Orange, Free, Numericable, etc... ou à l'échelle internationale les membres de l'UGC Principles).

Ces solutions doivent permettre d'identifier une oeuvre numérique parmi un catalogue. Par exemple pour vérifier qu'une vidéo déposée par un utilisateur sur Youtube ou qu'un morceau de musique téléchargé depuis un réseau p2p ne sont pas protégés par des droits d'auteurs. Ce filtrage est aujourd'hui possible grâce a des DRM utilisant des technologies encore peu connues du grand public: la prise d'empreinte numérique (fingerprinting) qui ne modifie pas les fichiers et le tatouage numérique (watermarking) qui lui les modifie mais de manière imperceptible. La première solution est déjà utilisée par Dailymotion, Myspace, Canalplus ou France Televisions. La seconde est surtout déployé à grande échelle pour la télévision hertzienne mais s'installe progressivement sur la télévision IP. Moins coercitives que les DRM à base de chiffrement ces technologies plus discrètes permettront-elles enfin d'imposer l'utilisation de DRM pour les oeuvres numériques ? Permettront-elles enfin d'imposer un filtrage permanent d'Internet, comme se plait à l'imaginer la RIAA ?

Finalement permettront-elles d'introduire insidieusement une once de régulation sur Internet comme certains le souhaiteraient ? Citation: "Il est temps, mes chers collègues, que se réunisse un G20 du Net qui décide de réguler ce mode de communication moderne envahi par toutes les mafias du monde."

rédigé par Douhine Davy
Ingénieur Réseau et Sécurité

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage