Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Les 10 termes à connaître autour de la digitalisation des points de vente ! (Part 2)

Les 10 termes à connaître autour de la digitalisation des points de vente ! (Part 2)
2012-11-072013-02-11point de ventefr
Comme je le disais dans la première partie de cet article, le client utilise de nombreux canaux dans son parcours d'achat.
Publié le 7 Novembre 2012 par Adeline Brogard dans point de vente
10 termes à connaître autour de la digitalisation

Comme je le disais dans la première partie de cet article, le client utilise de nombreux canaux dans son parcours d’achat. A travers ces 5 derniers termes, nous nous verrons comment :
- réussir le e-commerce chez les distributeurs alimentaires avec le Drive et les Virtual Store
- augmenter le trafic sur un site e-commerce avec l’implantation de magasin : store to web
- améliorer la relation client en rendant l’acheteur plus interactif avec l’entreprise

réussir le e-commerce chez les distributeurs alimentaires avec le Drive et les Virtual Store

6) Drive : Pure-drive ou Drive Piéton

Le Drive est un service gratuit, offert par les distributeurs alimentaires pour permettre au consommateur de passer sa commande en ligne. Le client peut alors la récupérer en se rendant avec son véhicule dans un entrepôt dédié ou dans un espace accolé au magasin, auprès d’une équipe en charge de remplir son coffre. C’est donc un modèle à mi-chemin entre la livraison à domicile et l’achat en magasin. Il existe à ce jour deux schémas : le "Pure-drive", où le consommateur récupère sa commande en se rendant avec son véhicule sur un lieu déterminé. On retrouve ce modèle avec Auchandrive ou Leclercdrive. Ou le « Drive-Piéton », qui permet au consommateur de se rendre à pied dans le magasin où il aura choisi de récupérer ses achats. Dans ce cas de figure, on parle d'emporté-magasin. Ce second modèle est très fréquent chez Système U ou Simplymarket.

7) Virtual Store /mur digital

Le magasin virtuel nommé « virtual Store » ou « mur digital » est un point de ventes physique qui ne dispose d’aucune marchandise mais qui représente une vitrine d’entreprise permettant au client de faire ses courses en flashant des codes barres ou QRcodes à l’aide d’un Smartphone ou d’une tablette. C’est le nouveau concept de m-commerce (e-commerce mobile) lancé par la distribution alimentaire pour rapprocher le magasin des clients. Si Tesco a été le premier à proposer un magasin virtuel dans le métro Coréen, c’est Carrefour qui a lancé temporairement en France son grand cube dans 2 grandes villes : en gares de Lyon Part-Dieu et Paris Nord.

augmenter le trafic sur un site e-commerce avec l’implantation de magasin : store to web

8) Store to Web

Puisque de nombreux magasins ont introduit du digital dans leur point de ventes, les entreprises de e-commerce ont décidé d’ouvrir des boutiques physiques. Ces nouveaux espaces ont un double enjeu : ils représentent à la fois le showroom permettant aux acheteurs d’avoir une vitrine en réel des produits disponibles sur le web, et l’espace d’achat digitalisé. ING Direct café, la seconde agence en France d’ING Direct a ouvert à Lyon en septembre dernier après celle de Paris, pour permettre à ses clients de disposer d’un espace de détente où il est possible de feuilleter ses comptes bancaires et la presse quotidienne sur Ipad. Cet endroit est aussi l’occasion pour les non clients de découvrir les avantages de cette banque dématérialisée et leurs produits financiers et pourquoi pas d’y ouvrir un compte bancaire. Loin de l’idée d’implanter un réseau gigantesque d’agences sur le territoire français ou de rivaliser avec les banques traditionnelles, ING Direct cherche à rassurer ses clients par cette présence géographique et institutionnelle, car l’agence qui compte actuellement 875.000 clients gagne 75.000 nouveaux clients chaque année et en perd 20.000 dans le même temps.

améliorer la relation client en rendant l’acheteur plus interactif avec l’entreprise

9) Web in Store / Magasin digitalisé

Le magasin digitalisé est un point de vente qui met à disposition de ses clients un ensemble de terminaux (tablettes, bornes tactiles) permettant aux visiteurs d'accéder à l'ensemble des références du magasin. Très fréquent dans les flagship, il est utilisé principalement par le secteur du luxe et de l’habillement.

C’est par exemple ce que propose la marque Empreinte, qui a mis en place au sein de son Concept Store “L’Atelier Lingerie”, un écran tactile multitouch et rotatif connecté à Facebook. Á l’aide de ce dispositif interactif, les clientes peuvent accéder au catalogue du magasin (mais pas au catalogue web de l’enseigne).

10) Store 3.0 / magasin connecté

Le magasin connecté est un point de vente qui met à disposition de ses clients des terminaux reliés à Internet, au système d'information du magasin ou au système d'information central de l'enseigne. Ces outils permettent généralement aux visiteurs d'accéder à l'ensemble des références de l'enseigne, de payer et/ou commander les références absentes du point de vente. C’est le cas de la Fnac, qui a ouvert en juin dernier au cœur du quartier de Bercy Village sur trois niveaux et 4 300 m2, le premier magasin de distribution axé sur les services multicanaux, permettant d’entamer une évolution de son concept de magasin attaquée par la dématérialisation et la crise économique. La grande nouveauté de cette Fnac est de se repositionner sur le terrain des loisirs et d'aller chercher de nouveaux relais de croissance. En facilitant la vie du client via des bornes en libre service implantées dans le magasin et donnant l’accès à fnac.com, l’enseigne valorise en même temps son site internet. Le client peut naviguer dans l'offre, comparer les produits grâce à l'écran tactile, puis choisir d'emporter le produit tout de suite, de se faire livrer chez lui, ou au magasin. Son attente aux caisses est limité grâce à la prise de rendez-vous. Enfin, en équipant ses vendeurs de terminaux, la Fnac propose un service personnalisé qui capitalise le travail effectué sur les adhérents et leurs historique d’achats.

un schéma pour résumer toutes les définitions (part 1+ part 2)

10 termes à connaître autour de la digitalisation

Adeline Brogard

crédit photo - buchachon - Fotolia.jpg

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage