Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Neil carson de fusion-io : « la simplicité est le nec plus ultra de la sophistication »

Neil carson de fusion-io : « la simplicité est le nec plus ultra de la sophistication »
2010-08-032013-02-11virtualisationfr
Quel est le point commun entre l'équipe qui a produit Le Choc des Titans, une société boursière effectuant des transactions électroniques très rapides et Facebook ? Ce sont tous des clients de Fusion-io, une entreprise de 250 employés créée il y a quatre ans, dont le scientifique en...
Publié le 3 Août 2010 par Yann Gourvennec dans virtualisation
taginlineimportQuel est le point commun entre l'équipe qui a produit Le Choc des Titans, une société boursière effectuant des transactions électroniques très rapides et Facebook ? Ce sont tous des clients de Fusion-io, une entreprise de 250 employés créée il y a quatre ans, dont le scientifique en chef n'est autre que Steve Wozniak. « M. Wozniak a vu notre technologie qui l'a interpelée », a indiqué Neil Carson, puis « nous l'avons intégré à notre direction », c'est  « une personne très intelligente et c'est une bonne chose de le compter parmi les membres de notre direction », a-t-il ajouté.

Fusion-io conçoit des cartes de stockage SSD à inclure dans des serveurs pour améliorer l'efficacité, la protection des données, mais également l'espace disponible des serveurs, ainsi que leur consommation d'énergie. Le 1er juin 2010, j'ai été invité avec plusieurs journalistes français à visiter l'entreprise. Nous avons été accueillis par Neil Carson, directeur de la technologie de l'entreprise, qui nous a présenté ses disques iodrive, technologie SSD (Solid State Drive) révolutionnaire pour serveurs, et nous a également présenté des démonstrations graphiques.

taginlineimportM. Carson a exprimé son point de vue, qu'il résume en ces quelques mots : « La simplicité est le nec plus ultra de la sophistication », déclare-t-il, car ce sont les logiciels qui exécutent tout le travail. La carte ne contient pas de processeur intégré, pas de batterie supplémentaire, et la mémoire flash est si rapide qu'aucun supercapaciteur ni aucune batterie n'est nécessaire. Ce modèle de support est également beaucoup plus simple selon M. Carson, et l'intervalle moyen entre les défaillances est également bien meilleur. Le système RAID a été éliminé, entrainant un intervalle moyen entre les défaillances de plus de 2 millions d'heures en raison d'une caractéristique de simplification appelée « flashback » : en cas de panne d'une des puces, celle-ci pourra être reconstituée sans impact sur les performances, et un impact sur seulement 1/30e de la capacité du dispositif.

L'association de ce type de périphérique de stockage à des réseaux à large bande est également une possibilité, bien que Neil Carson n'ait fourni aucun détail supplémentaire à ce propos. Cela pourrait aboutir à quelques développements intéressants pour les opérateurs et intégrateurs de réseaux dans un futur proche, avec un impact possible sur le stockage et l'accès aux données depuis de longues distances.

Voici une transcription de la présentation, ainsi que quelques faits et chiffres fournis par Fusion-io :
Réduction du stockage
  • Réduire les besoins en espace disque implique des économies financières, mais aussi des économies en logiciels, en serveurs et, au final, en refroidissement.  Les disques Iodrive ne consomment que 97 kwh/an par rapport aux 133 kwh/an d'un disque normal. Cela prend tout son sens lorsque de telles performances ne sont pas indispensables. Myspace a bénéficié de cette solution. La technologie Flash n'est pas prête d'être remplacée. C'est la technologie dominante du moment.
  • L'avantage concurrentiel principal réside dans les performances en termes de temps d'accès. Toute la latence dépend de la latence du contrôleur Flash lui-même.
  • Quelle est la différence entre les disques SSD classiques et les disques Iodrive ? Il n'y a pas de contrôleur RAID ou de puce SSD, ce qui permet de réduire la latence au minimum. Le contrôleur RAID est émulé directement sur la carte.
  • Avec cette approche, par rapport au point de référence, le stockage est deux fois plus rapide  qu'un stockage E/S, et les performances des applications sont multipliées par 50. (Source du point de référence : Tom's Hardware (Presence PC)). Le message final est : 50 fois plus rapide.
  • Impact de cette amélioration :
Réduction des threads ouvertes simultanément
Réduction des fichiers et sockets ouverts
Réduction des requêtes Web
Réduction du cache du processeur
etc.
  • Etude de cas  - Answers.com
9 fois plus de requêtes de base de données effectuées chaque seconde
Sauvegarde et reprise après sinistre 8 fois plus rapides
Réduction de 75 % de l'encombrement des serveurs
Réduction de 75 % de l'alimentation nécessaire
  • Etude de cas - Cloudmark
Temps de réponse aux requêtes et réplication 5 fois plus rapides
  • Les points de référence ont démontré une efficacité considérablement accrue par rapport aux  installations standard
  • « La simplicité est le nec plus ultra de la sophistication »
Le fonctionnement global repose sur le logiciel
Aucun processeur intégré, aucune batterie supplémentaire sur la carte
La mémoire Flash est tellement rapide qu'aucun supercapaciteur ni aucune batterie ne sont nécessaires
Le modèle de support est également considérablement simplifié
L'intervalle moyen entre les défaillances est également largement amélioré : le RAID sur carte a été éliminé portant ainsi l'intervalle moyen entre les défaillances à plus de 2 millions d'heures, et ce en raison de cette simplicité
Fonction « flashback » : si l'une ou l'autre puce individuelle subit une défaillance, elle peut être reconstruite sans aucun impact sur les performances et avec un impact de seulement 1/30 sur les capacités
Protection contre les particules cosmiques : cela peut arriver.
Des normes de protection supplémentaires des bus PCI ont été établies afin d'assurer la protection des données à tous les niveaux, affirme Neil Carson.
  • Caractéristiques de conception :
Erreurs de bit 10 000 fois moins nombreuses
Aucune erreur de corruption des données sur aucun des disques Iodrive dotés de ce type de technologie, contrairement aux autres technologies ; l'usure est entièrement prévisible
Certaines des puces de la carte peuvent défaillir, mais le reste demeure actif. Il n'y existe aucun moyen réel d'effectuer une prévision mais sa durée de vie dépasse généralement celle du serveur, lequel tient généralement 3 à 4 ans.
Des mises à niveau peuvent être effectuées : la carte peut être mise à niveau, améliorée, accrue, etc. et il n'est même pas nécessaire de fermer le serveur à cette fin, ce qui ne serait certainement pas possible avec un disque dur.
  • Autres faits et chiffres
Fedex : réduction de 30/1 des boîtes de leur système de messagerie
Le Département de défense ne requiert plus que 6 heures au lieu de 3 jours pour Nastran
La Bourse des changes multiplie par deux les performances de ses systèmes d'opérations boursières.
Oracle bénéficie de performances multipliées par 35 sur certains de ses serveurs
Cette carte est également utilisée pour les stations de travail (une version moins onéreuse du disque Iodrive) pour la conception de graphismes en 3D
Questions/Réponses
  • D'autres fournisseurs vont-ils proposer la même technologie ?
- Fusion-io s'est spécialisée dans la mise au point de logiciels que l'on ne trouve nulle part ailleurs. Notre société présente de nombreux avantages par rapport à nos concurrents, sans parler du fait que nous nous y sommes consacrés pendant les 3 à 4 dernières années.
- La difficulté majeure des fournisseurs réside dans la mise sur le marché. Certains se lancent dans des campagnes marketing alors qu'ils ne sont pas vraiment en mesure d'assurer leurs livraisons et qu'ils n'ont pas pu résoudre la question des logiciels.

  • Des obstacles ?
- Nous vendons plus que nous ne pouvons fabriquer, il n'y a pas d'obstacle
- Dell, IBM et HP sont les ensembliers de Fusion-io

  • Améliorer l'image de la virtualisation
- Cette technologie pourrait favoriser les demandes de virtualisation ; en effet, si de nombreux clients sont frileux par rapport à la virtualisation, c'est pour des raisons de performances.  Cette technologie pourrait également permettre de réduire la consommation énergétique au niveau du centre de données.

  • Comment percevez-vous l'avenir du stockage ?
- « Nous pensons en termes de mémoire utilisée par disque. Il n'y a aucune raison de limiter cette technologie en raison des serveurs. Cela ne signifie pour autant pas une fin annoncée de la  technologie d'interconnexion Fibre Channel. »
- Une bonne partie du travail effectué dans le superinformatique tend à s'y concentrer
- Nous cherchons à produire tout un tas d'innovations comme par exemple utiliser cette technologie pour les applications et améliorer les performances.
- Lorsque des goulots d'étranglement se produisent, ils sont généralement dus à la conception des applications et à la manière dont elles utilisent la mémoire.

  • Des problèmes avec la demande de solutions Flash ?
- Samsung a investi dans fusion-io mais nous recherchons également d'autres fournisseurs.
- Il existe d'autres technologies telles que les mémoires à changement de phase. Même si cela va prendre un certain temps, il n'est pas garanti que vous ayez besoin de plus en plus de densité.

  • Des niches verticales ?
- Finances, Web 2.0, espace ... mais pas de révolution par secteur
- Toutes les niches verticales sont liées aux applications nécessitant de nombreuses données ; cela pourrait donc s'appliquer à tous les secteurs

  • Doutes
- Certains journalistes tels que Yann Serra de 01Net mettent en doute le fait que la mémoire Flash puisse être améliorée indéfiniment.

  • Différences géographiques ?
- Nous avons des clients en Europe, au Japon, en Amérique ... probablement dans la plupart des régions du monde
- Nous sommes actuellement en train de développer notre force de vente, mais les possibilités d'étendre le marché sont énormes. Toutefois, la plupart des nouvelles embauches concernent les ventes, ce qui va modifier le paysage

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage