Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Stockage : Ne pas confondre vitesse et performances

Stockage : Ne pas confondre vitesse et performances
2010-04-212013-02-11bonnes pratiquesfr
Récemment, on m'a demandé si les performances entre les disques FC 15K sont identiques, quelque soit la volumétrie de ces disques (36 Gb, 146Gb,..., 1Tb). Même si la question peut prêter à sourire, elle illustre la confusion souvent commise entre vitesse et performances sur un système de...
Publié le 21 Avril 2010 par Olivier Domy dans bonnes pratiques
Récemment, on m'a demandé si les performances entre les disques FC 15K sont identiques, quelque soit la volumétrie de ces disques (36 Gb, 146Gb,..., 1Tb). Même si la question peut prêter à sourire, elle illustre la confusion souvent commise entre vitesse et performances sur un système de stockage.
Bien sûr, un disque de 15 000 tours ira, quelque soit sa capacité à ... 15 000 tours ; les éléments différentiant entre les disques étant le nombre de plateaux et de têtes dans le disque. Le nombre de tours indiquant la vitesse « pure » du disque. 

Cependant, la vitesse n'est qu'un élément participant à la performance du système de stockage. Il est souvent plus intéressant de raisonner en termes IOps (entrées / sorties par secondes) qui correspondent au véritable critère de performances pour une application. 
Un système de stockage, pour une application donnée doit pouvoir délivrer un nombre minimum d'IOps pour garantir un niveau de performance en accord avec les SLA requis. La solution est de travailler sur le nombre d'axes (quantité de disques) à dédier à l'application. 

Par exemple, on sait qu'un disque FC délivre environ 150 IOps et qu'un disque flash délivre environ 18 000 IOps. Pour une application qui a besoin de 8 000 IOps et d'une volumétrie de 100 Gb, on peut envisager le scénario suivant : 54 disques de 73 Gb (5 tiroirs) pour obtenir la performance requise (IOps) ou bien deux disques flash de 73 Gb. CQFD...

Il est intéressant de constater qu'il y a eût ces deux dernières années une bascule entre une approche ancienne axée sur la recherche de la vitesse pure du système de stockage et une vision axée sur la recherche de la performance de l'application qui est beaucoup plus fonctionnelle. Cette bascule est symptomatique de ce qu'il se passe actuellement dans le monde des infrastructure, ou la vision première n'est plus nécessairement technologique mais fonctionnelle et axée sur les usages et tournée vers l'utilisateur final.

1 Commentaire

  • 26 Avril 2010
    2010-04-26
    par
    Treivilo

    Bonjour Olivier,


    Intéresante approche assez à contre courant du discours habituel qui veut que les performances d'une solution de stockage ne soient mesurées que du point de vue des disques.


    Comme en d'autres lieux que le stockage, je pense que la performance intrinsèque ne devrait connaître qu'un seul indicateur fiable, l'expèrience utilisateur. En effet, l'utilisateur a l'habitude d'utiliser son application, et le moindre ralentissement de celle ci sera décelée au plus vite, souvent avant toute "sonde" ou outil de monitoring.

    Mais je m'égare :-)


    Ceci dît, comme vous l'indiquez très justement, les performances des systèmes de stockage sont le fruit d'un ensemble d'éléments, les disques durs en eux mêmes ne représentant qu'une infime portion de cet ensemble

    Cartes HBA, Commutateurs FC, Cache de la baie de stockage, ... sont autant d'éléments composants cette chaîne qui, s'ils sont abstraits pour l'utilisateur final (Heureusement d'ailleurs) devraient être connus et expliqués à l'administrateur du serveur (Serveur au sens "qui sert l'application", pas la machine physique). Le plus souvent, c'est la méconnaissance de l'existence même de ces éléments qui fait qu'un admin "pense" qu'il y a un souci "sur la baie" alors que le souci est ailleurs, le plus souvent côté serveur d'ailleurs.


    Le support qui reçoit une telle alerte sera tenté, c'est bien naturel, de focaliser son attention sur "le" problème qu'on lui aura remonté, dépensant un temps précieux à la recherche d'un souci là où il n'est pas.


    Bonne Journée Olivier,


    Olivier

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage